Billets

2 articles
10/02/2017 #18

Deux factions pour l'effondrement

Le 6 février 2017, OAY a mis en favori un article (daté du 26 janvier 2017) d'un magazine espagnol « La Línea de fuego » (La Ligne de Mire). [1 ]

Source : lalineadefuego.info

Cet article est de toute évidence une réponse aux questions concernant les « deux factions » aux prises pour décider de la date de l'effondrement, comme le dévoilait un texte que OAY a placé sous son avatar entre 16/12/2016 et le 17/01/2017:

14/12/2016 #10

Stone Gardenteapot : L'affaire Ummo en 2016

Article de Consciousnews du 09 septembre 2016
Je vous invite vraiment à découvrir cet ouvrage passionnant. La science Ummite mise à l'épreuve, pourquoi ils ne se dévoilent pas, leur point de vue métaphysique, pourquoi Jordan Pena n'est pas crédible... etc. Vous allez découvrir ce que TF1 ne vous a jamais avoué. Accrochez vos ceintures.
Depuis plus d'un demi siècle, 1400 pages de textes fascinants, au contenu scientifique hors norme et à l'éthique profonde ont été envoyées à travers le monde à des destinataires choisis. Aujourd'hui encore, cette étrange communication se poursuit via les canaux informatiques planétaires. Les auteurs de ces textes mystérieux, qui nous obligent à réexaminer en profondeur nos paradigmes scientifiques et philosophiques, sont d'énigmatiques individus appelés les Ummites. A l'aube de ce nouveau millénaire, alors que les problèmes sociaux, économiques, géopolitiques, démographiques, énergétiques et écologiques précipitent le réseau social terrestre dans un obscur cul-de-sac de l'histoire, les derniers rebondissements de l'affaire Ummo apportent des informations vitales qui pourraient bien éviter le pire à notre civilisation. Qui sont les Ummites, quel est leur but et en quoi leurs messages sont-ils cruciaux ?
Voici les questions auxquelles le livre "UMMO L'AVERTISSEMENT" (Décembre 2016) de Stone Gardenteapot s'attache à répondre.

Dès 1966, les Ummites nous révèlent :

  • Que nous avons surestimé l'âge de l'univers. Cette donnée avait 30 ans d'avance sur nos connaissances de l'époque.
  • Qu'un énorme pourcentage de la matière et de l'énergie de notre univers est de nature totalement inconnue et induit des effets gravitationnels colossaux. Cette affirmation, liée au problème de la matière noire et de l'énergie sombre, était totalement inepte en 1966. Elle se verra pourtant validée à la fin des années 1980, soit une quinzaine d'années après la lettre ummite qui en faisait état.
  • Que, contrairement à ce que nous déduisons de nos observations en 1966, les tout premiers instants de l'univers ont vu une expansion gigantesque de sa taille. Cette donnée est indispensable à la résolution d'un problème qui n'apparaîtra que 13 ans après les lettres. Et il faudra attendre l'émergence de nouveaux outils, 48 ans plus tard, pour que deux de ses prédictions soient enfin vérifiées.
  • Que l'expansion de l'univers, contrairement à ce que nous mesurions en 1966, n'était pas constante. Donnée vérifiée 33 ans plus tard et récompensées par 3 prix Nobel de Physique.
  • Que non seulement l'expansion de l'univers n'était pas constante, mais qu'elle évoluait selon une fonction périodique non sinusoïdale. Cette annonce, totalement absurde en 1966, est reprise par une publication de 2015, soit quasiment un demi-siècle plus tard, suite à l'étude détaillée de l'immense banque de données récoltées par le satellite PLANCK.

Comme vous l'aurez compris, on ne peut pas se débarrasser de l'affaire Ummo en faisant semblant d'ignorer ces paramètres. Les données scientifiques ummites invalident totalement les pseudos aveux de Jordan Pena. Cet homme, qui se déclare lui-même autodidacte en science, ne peut en aucun cas :

  • Avoir élaboré le concept d'inflation Cosmologique 10 ans au moins avant que le problème qu'il resout n'apparaisse.
  • Avoir, dès 1966, directement induit à travers l'élaboration d'un modèle cosmologique global l'existence de matière noire et d'énergie sombre qui représente plus de 95 % de « l'activité gravitationnelle » de l'univers.
  • Avoir annoncé dès 1966 que non seulement l'expansion de l'univers n'était pas constante mais que cette expansion évoluait selon une fonction périodique non sinusoïdale.